top of page

Mois de l’histoire des Noir·e·s : Joy Warimah


 

Le Mois de l’histoire des Noir·e·s est l’occasion d’honorer et de célébrer l’histoire, la diversité et les contributions des communautés noires. Chez Boann, nul besoin de chercher plus loin qu’au sein de notre propre équipe pour trouver des leaders noirs que nous admirons. Nous voulons partager avec vous quelques réflexions de ceux qui nous influencent, dans leurs propres mots.


 

Joy Warimah

Joy Warimah est Analyste financièr(e) avec Boann.


En l’honneur du Mois de l’histoire des Noir·e·s, Joy a partagé avec nous ses réflexions sur la promotion de l’équité pour les communautés Noires au Canada grâce à l’investissement d’impact et au-delà.


Les opinions présentées ici sont les siennes.



En tant que femme noire, comment votre expérience a-t-elle influencé votre approche de l’investissement à vocation sociale?

 

Ayant grandi dans un pays majoritairement noir, j’ai vu des personnes partageant mes origines, ma langue et mon identité occuper des fonctions à tous les échelons hiérarchiques et organisationnels, ce qui m’a beaucoup inspirée. Mon arrivée au Canada il y a quelques années m’a cependant révélé une nouvelle facette de la réalité des Noires. Faisant désormais partie d’un groupe démographique qui a longtemps fait face à des obstacles et à des injustices systémiques, j’affronte les manifestations subtiles et insidieuses de l’oppression dans la société d’aujourd’hui.


Cette prise de conscience a alimenté ma passion pour mon rôle d’alliée et de championne de toutes les communautés marginalisées. J’ai de l’empathie et de la compréhension face aux défis uniques auxquels ces communautés font face, et je suis particulièrement attirée par les projets qui permettent de renforcer les communautés sous-représentées et contribuent au développement des communautés qui doivent faire face aux défis économiques. En outre, je plaide en faveur de pratiques inclusives au sein des entreprises dans lesquelles nous investissons, tout en m’efforçant de créer des environnements qui favorisent la diversité et l’égalité des oppportunités pour tous.

 

Par mon travail, je m’efforce de contribuer au démantèlement des obstacles, à la promotion de l’égalité et à la création d’occasions susceptibles d’améliorer la situation des communautés aux prises avec l’adversité.

 

De quelle façon aimeriez-vous que le travail de Boann soutienne le leadership et la réussite des Noires?

 

J’y réfléchis encore, mais je pense que Boann fait déjà un important premier pas en permettant aux Noires d’être entendus à tous les pallier décisionnels : le comité d’investissement, le conseil d’administration, le conseil consultatif, et à l’interne. De plus, Boann souligne le Mois de l’histoire des Noires.

 

 

Selon vous, qu’est-ce que tout le monde devrait connaître afin de mieux comprendre l’expérience vécue par les Noires au Canada?

 

Pour comprendre les multiples facettes de l’expérience vécue par les Noires au Canada, il est essentiel de reconnaître la diversité de cette expérience. Que l’on soit une immigrante africaine comme moi, une Afro-Canadienne de souche ou une immigrante des Caraïbes, chaque expérience apporte des perspectives et des défis uniques.


Pour comprendre l’expérience contemporaine des Noires au Canada, il est essentiel de se tenir au courant de l’actualité. Suivre les nouvelles qui traitent de questions telles que le profilage racial, les disparités économiques et les autres défis auxquels font face les Afro-Canadiennes permet de mieux comprendre les luttes et les réalisations en cours. Cependant, comprendre l’expérience des Noires ne se limite pas à faire face à l’adversité; il faut également embrasser le dynamisme de la culture noire. S’intéresser à l’art, à la musique, au cinéma et à la cuisine permet d’établir un lien sensoriel et émotionnel avec les expériences vécues et les récits des Noires.

 

Il est tout aussi essentiel d’explorer le contexte historique. Renseignez-vous sur l’histoire des Afro-Canadiennes pour comprendre leurs luttes et leurs réussites au fil des générations. Personnellement, je suis actuellement absorbée par la littérature qui relate les voyages courageux des Afro-Canadiennes qui ont cherché refuge et liberté en empruntant le Chemin de fer clandestin, et qui ont trouvé un foyer au Canada.

Kommentare


Die Kommentarfunktion wurde abgeschaltet.
bottom of page